Avertir le modérateur

14/06/2008

La Cybercriminalité menace les Economies Nationales, selon les informations de l’ENISA

Le Laboratoire de recherche d’AVG partage les conclusions de l’Agence Européenne concernant la sécurité des activités en ligne ; 22% de citoyens européens ayant déjà été confrontés à la cybercriminalité


L’Agence Européenne pour la Sécurité des Réseaux (ENISA) a tenu fin mai une conférence de presse dans laquelle elle mettait en garde contre l’accroissement de l’activité cybercriminelle qui menace les intérêts économiques de l’Union Européenne. Bien que l’agence ait noté, au cours de la conférence de presse, qu’il est difficile de quantifier l’ampleur du problème, les données disponibles soulignent la gravité de la menace : dans L’Union Européenne, plus de six millions d’ordinateurs seraient infectés et connectés à des réseaux de zombies et le spam coûterait aux entreprises quelques 65 milliards d’euros.

AVG Technologies, leader dans le développement de logiciels de sécurité Internet pour les particuliers et les entreprises, publie également cette semaine les résultats de sa propre étude menée en mars 2008 par Ipsos. Cette étude de marché visait à mesurer l’impact de la cybercriminalité sur les citoyens de la Communauté Européenne.

Sur les 7000 utilisateurs de PC étudiés, 22% ont déjà subi une attaque cybercriminelle ; dont 32 % d’italiens et 31 % d’anglais. Plus de 50% des français se sentent concernés par la cybercriminalité.

Ces résultats peuvent être rapprochés de deux types de comportement :

Utilisation intense d’Internet pour des transactions de plus en plus sensibles :

- 72% des utilisateurs de vente en ligne

- 69% des utilisateurs de sites bancaires

- 55% des utilisateurs de paiement de facture en ligne

La Suède (84%) et l’Allemagne (78%) sont les plus gros utilisateurs de sites bancaires

Faibles niveaux de protection, associée à une faible prise de conscience des utilisateurs d’ordinateurs domestiques sur les moyens de prévenir la cybercriminalité :

- 18% des utilisateurs étudiés ne possèdent pas de protection anti-virale sur leur ordinateur

- 38% des utilisateurs se plaignent du manque d’informations sur la cybercriminalité et les moyens de s’en protéger.

Le manque d’informations semble entretenir le facteur peur. 43.2% des français pensent ne pas être suffisamment informés sur le sujet de la cybercriminalité. De plus en plus d’européens (34%) pensent qu’ils peuvent être plus facilement confrontés à la cybercriminalité, qu’à un cambriolage (22%), une agression (19%) ou un vol (25%). Près de la moitié des Allemands (47%) pensent qu’ils sont plus susceptibles d’être victimes de la cybercriminalité.

"Il est clair que le rapport de l’ENISA et nos propres données de recherche montrent que nous avons encore une quantité considérable de travail à effectuer pour protéger les utilisateurs d’ordinateurs contre la cybercriminalité », explique JR Smith CEO d’AVG Technologies. "En l’espace de quelques années, la nature de la menace a changé ; d’amateurisme elle est passée à une activité criminelle professionnelle. Maintenant, notre défi est de fournir de la sécurité sans entraver l’innovation.

"Avec la mondialisation et la disparition des frontières, il devient primordial pour les entreprises et les utilisateurs de savoir qu’ils peuvent effectuer des transactions en ligne, en toute sécurité. Nous appuyons l’appel de l’ENISA à l’action et appelons instamment l’industrie à collaborer pour faire d’Internet un endroit sûr où tout un chacun peut faire des affaires et ce, au plan mondial. A l’image des politiques pour l’environnement qui ne sont vraiment efficaces que lorsque les gens et les organisations se réunissent, sécuriser le Web, de par sa nature même, doit être une entreprise conjointe. C’est pourquoi la recherche d’AVG sur les menaces intègre l’utilisateur comme une composante capitale, et fait en sorte de favoriser la coopération entre utilisateurs et chercheurs afin d’assurer la protection de tous."

AVG Technologies met à la disposition des utilisateurs, à la fois des programmes gratuits, et des programmes commerciaux. Afin que tout utilisateur qu’il soit domestique ou professionnel puisse bénéficier d’une protection proactive de ses données numériques contre des accès non autorisés ou abusifs. Les utilisateurs peuvent choisir parmi notre gamme de produits tels que AVG Anti-Virus, AVG Anti-Virus plus Pare-feu ou AVG Internet Security. Tandis que les professionnels peuvent sélectionner des versions réseau de nos produits comme l’Anti-Virus et la version Internet Security ou encore la version Serveur de Fichiers ou Serveur de Mail. Pour les utilisateurs qui le souhaitent, AVG Free offre les fonctions de base de l’anti-virus, de l’anti-spyware, ainsi que la protection Safe Search. La gamme de nos produits sait se faire oublier tout en assurant une protection de haut niveau et une interface utilisateur ergonomique et facile à utiliser. Elle est épaulée par des laboratoires de recherche à l’échelle mondiale, fournissant des mises à jour fréquentes pour assurer une protection en continue.

http://www.mag-securs.com/spip.php?article10789 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu