Avertir le modérateur

05/06/2008

Disques durs flash : l'innovation la plus excitante depuis dix ans selon Sun


Le constructeur annonce l'intégration de disques SSD dans ses gammes de serveurs et de baies de stockage d'ici à la fin de 2008.
A l'occasion d'une récente conférence de presse à Boston, Sun a donné des détails sur ses ambitions dans le domaine du solid state disk (SSD) ou disque flash. Pour John Fowler, vice-président systèmes chez Sun, le flash SSD est tout simplement « l'innovation la plus excitante des dix dernières années » et préfigure un « changement profond pour l'architecture des systèmes et du stockage », selon un communiqué diffusé par l'éditeur.

Des logiciels Flash Ready

C'est pourquoi le constructeur ne veut pas perdre de temps. Il compte intégrer des disques flash à ses serveurs et ses baies de stockage d'ici à la fin de l'année. Il travaille d'ores et déjà avec des fournisseurs OEM pour assurer l'interopérabilité des disques et du matériel. Selon eWeek, le constructeur va d'abord équiper ses produits de disques 2,5 pouces. Les disques 3,5 pouces seront intégrés en 2009. Le système de fichiers Solaris ZFS et la base de données MySQL seront également adaptés pour interagir au mieux avec ces nouveaux supports de stockage (Flash Ready).
Sun n'est pas le premier à se positionner sur le SSD. Certaines baies de stockage Symmetrix d'EMC peuvent déjà accueillir des disques flash, pour le traitement de gros volumes d'informations.

La performance, principal atout pour l'entreprise

Pour l'entreprise, le principal avantage du flash réside dans sa performance. « Avec un disque fibre channel, on peut atteindre 200 écritures par seconde. Avec le flash, on arrive à 8 000 écritures par seconde. Le seul handicap du flash, c'est son prix, qui reste très élevé », explique Jean-Yves Pronier, directeur marketing chez Sun France.
L'adoption du flash en entreprise restera donc directement subordonnée à son coût. Selon le constructeur, l'utilisation des disques SSD sera, dans un premier temps, strictement réservée aux serveurs à haute performance et au stockage primaire, là où l'accès aux données est le plus intensif. Dans ce cas, elle permettra de « booster » des applications pointues comme le calcul scientifique ou le calcul en temps réel. Mais, pour une diffusion plus large du flash dans les serveurs et le stockage, il faudra certainement attendre 2010.
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu